Livres E X P É R I E N C E   
 


 





U N
D E U X
T R O I S
Q U A T R E
C I N Q
S I X
S E P T


L e   t e x t e   i n t é g r a l   e s t   s o u s   l e s   c o u v e r t u r e s






29 'Un' - PdF    

Un. C'est le commencement de l'expérience. Même les jumeaux sortent un à un. L'important est la logique. Le reste n'a pas de droit de citer. Ce qui compte est le résultat de l'équation. Ce peut être à très longue échéance. Il faut bien revenir sur ses pieds. Nous sommes tous, à cause du borroméen, liés à ce qui touche à la structure en tant que vérité du corps. Le forclos est repérable et n'est pas valable. Le fabriqué sous d'autres lois vient bousculer la vérité du corps par imposition d'une jouissance de l'Autre formatée sous d'autres cieux. Il faudra s'occuper du ciel et de son conditionnel.

 ...

Ce que je soutiens est exactement l'objet petit 'a' dans le trou du sujet. Quand c'est mon objet, signifiant ou produit artistique, j'ai de la chance, j'en existe, je m'en détache, je respire. Quand c'est un i(a) non symbolisé dont il faut faire la preuve, c'est la foire d'empoigne. Happé dans la jouissance de l'Autre, je n'ai aucun moyen d'en sortir, si ce n'est sous la forme d'un objet petit 'a', de l'Autre ! Il y a pourtant une écriture de cette suffisante forclusion, dont je ne suis qu'à l'aube de la lecture. Le filigrane de ces arcanes tombe comme les voûtes sur les colonnes de la JA.



' On a beau s'imaginer être à l'aise avec la vérité, elle provoque toujours un choc profond quand on est obligé de la regarder en face. '
Martin Scorsese à propos de Stanley Kubrick

' Le champ crée une toile à travers tout le ciel. '
Maxwell à Faraday - 9 nov. 1857









Haut de Page





 30 'Deux' - PdF


Plus ça va, plus la machine se prend à son propre piège. J'attends les immeubles qui s'écroulent. Je veux du Cécil B de Mille. Ce n'est pas un jeu, c'est une réalité de cause à effet. Elle n'attends pas de voir sa queue toujours et partout. Elle veut servir de vérité. Ce n'est pas valable sur une autre cause. Les points ne bougeront pas. Ce qui bouge est l'imaginaire de l'Autre à produire des esclaves. Les arènes de Rome sont pleines du Sang des Martyrs. Il y a le jeu d'une illusion à faire danser la répétition. Ça coince le sens, sauf dans les montres qui n'ont pas de temps à perdre.

 ... 

Ce que je cherche, tu le représentes. C'est ce que je lis sur toute figure. Même le triangle, la plus élémentaire des surfaces, suffit à rendre la béance du néant humaine et cogitable, donnant un bord à l'énoncé de la représentation. D'un côté comme de l'autre, il faut le même courage quand c'est une question d'équation. Il y a donc quelque chose de prévu autour du signe égal, d'une étonnante liberté et qui se nommerait fraternité. Là, quand ta présence me traverse, autre chose qu'un trou mélancolique se dit dans une parole au Nom-du-Père.



' Bach a écrit la 'Chaconne' après avoir
découvert que sa femme était morte.
Cette pièce est un testament à l'art de Jean-Sébastien autant qu'une description de Maria Barbara
et de la relation qu'ils ont partagée.
Seulement une incroyable, même céleste personne pourrait inspirer de la musique comme celle-ci. '

Johannes Brahms 1833-1897
à Clara Schumann 1819-1896







 


Haut de Page






31 'Trois' - PdF
J'ai attendu. D'avoir trop servi d'alibi à la connerie de l'Autre, il faut très certainement prendre son courage d'en dire un jour un mot. Je dirai ce que je peux avec patience, tant il est sûr que cela touche l'ensemble des valeurs de nos sociétés, et que ce serait un comble d'être un tant soit peu entendu. Car j'ai du mal à imaginer être entendu surtout si cela touche aux bases des structures qui fondent les habitudes. Mais aller à la cause viendra un jour ou l'autre, et l'on ne pourra pas dire que les pollutions de toutes sortes sont des phénomènes naturels. La seule cause valable sera celle où l'on est pris.

 ... 

Comme il y a une boucle qui conduit le transfert à sa nomination en produisant la rondelle où se manifeste l'objet, ainsi le temps boucle sa boucle et se dit alors le temps de l'histoire. Once upon a time, il y a toujours un temps qui se raconte. C'est faire la preuve que quelque chose est perdu pour garder l'accointance à notre position de témoin d'une histoire qui n'est pas la nôtre, mais qui devient nôtre à la reconnaissance d'en être issus. Il reste un temps pour boucler la boucle de celui qui nous a vu naître, mais ce temps n'est-il pas de plus en plus court, voire, presque rien ?







 

' L'âme décharge ses passions
sur des objets faux
quand les vrais lui défaillent. '
Essais - Livre premier Chapitre IV

' Nul n'est mal longtemps qu'à sa faute. '
Essais - Livre premier Chapitre XIV

Michel de Montaigne - 1533-1592








Haut de Page






32 'Quatre' - PdF



On ne m'avait pas encore réveillé en me disant que des ailes vont me pousser. Avec ou sans cravate, voilà qui est fait ! Pour que le signifiant ait un sens, il faut que l'on soit au moins deux à travailler à se mettre d'accord sur le sens à donner à ce signifiant. Sinon, c'est un trou ! Et pas nécessairement un trou sexuel. C'est un trou dans la nomination, un trou dans le Nom-du-Père. Mais n'y a-t-il pas un nord et un sud dans le même aimant ? Et cette force entre plus et moins est une énergie. Sans force, on s'arrête à un point. Si le point change de position, la force suit.

  ...

Certes, il faudrait refaire la couronne de fleurs, celle pour le père symbolique. Certes, on va encore taper longtemps sur le père imaginaire, et lui offrir plus de fleurs qu'il ne pourrait espérer. Encore qu'il y passa, on en crierait victoire, mais ça m'étonnerait que la couronne soit la bonne. Enterrer le fantasme peut se faire sans bruit. Le père symbolique, comme il est déjà mort, a sa place, en chacun de nous, même sans couronne. On peut nier cette place, même la dénier, mais attention, c'est de la structure, c'est ce que nous laisse l'œdipe en tant que complexe. Alors n'oublions pas que sur un déni de structure, le symptôme arrive ! Quand à mettre tout ça au réel, c'est pire !



' Le sensible est l'ultime état des choses. '
Isaac de l'Étoile  1120-1178

' L’écriture est un artifice.
Le Réel n’apparaît donc que par un artifice,
un artifice lié au fait qu’il y a de la parole
et même du dire.
Et le dire concerne ce qu’on appelle la vérité.
C’est bien pourquoi je dis que, la vérité,
on ne peut pas la dire. '
J. Lacan   1901-1981   Leçon du 10 janvier 1978

 






 


Haut de Page






33 'Cinq' - PdF 


Cela doit être une robe taillée dans une culotte de gendarme dont il faut trouver le patron. C'est une demande prononcée, j'en ai pris note. Cela me rappelle les jours de mon enfance à la Chaumière. On passait les matins gris à chercher une culotte de gendarme pour y tailler une robe. Cela devrait être pérennisé. Karl me dit avoir le tissus. Il veut le patron. Rêvé d'un fleuve noir et impassible couvert de lézardes crevassées où s'accrochent des êtres noirs en perdition, peuples innocents qui se chamaillent pour une cause ayant pris la fuite. Je subjugue la nuit en son charme.

  ...

Il y a donc un temps pour contempler le monde en face. Tant que l'on est inclus au symptôme, le monde se dérobe. C'est presque une généralité. Le paradoxe veut que pour voir le monde en face, il faut en être détaché. La non confusion au monde permet d'en voir sa réalité. C'est aussi savoir quelque chose de sa propre position. Un autre paradoxe dit qu'il n'y a pas de sujet sans Autre. On a donc pas de position possible sans quelqu'un d'autre quelque part. Un troisième paradoxe veut que grand Autre soit barré pour que sujet se scinde. Commencement de la reconnaissance du corps désirant !



' Ainsi l'espace absolu, le temps absolu, la géométrie même ne sont pas des conditions qui s'imposent à la mécanique ; toutes ces choses ne préexistent pas plus à la mécanique que la langue française ne préexiste logiquement aux vérités que l'on exprime en français. '
Henri Poincaré  1854-1912


' Je ne crois pas à la valeur des existences séparées.
Aucun de nous n'est complet en lui seul.
Virginia Woolf  1882-1941
Les vagues 1931












 


Haut de Page






34 'Six' - PdF



Nous parlerons de choses graves. i2=+1 n'est pas égal à i2=-1. La déification du signifiant mène tout groupement social vers une jouissance de l'Autre maladive et perverse. L'obtention objectale caractérisée en Œdipe au réel, dans le miroir, dans l'écran, dans l'interdit du retour à soi, est fixée sur l'impossibilité de barrer le grand Autre. Voilà qui se trouve à l'opposé du fait religieux même. Qu'est-ce à dire d'un autre qui ne serait pas comme à Emmaüs, petit autre à la même table ? Est-ce aussi pouvoir penser un verbe qui ne se conjugue pas ? Notre uniformisation du miroir est certes une représentation du monde, mais où nous n'avons rien à y faire !

  ...

Ce qui est refoulé dans l'inconscient revient dans le réel. C'est dire où une représentation se différencie d'une femme ! La femme n'est pas une femme, tout comme Le père n'a pas grand chose d'un père. Y en a-t-il que pour un wo-es-war étranger, une scène primitive à rallonge ou un Œdipe de l'Autre au réel ? La fonction d'objet reviendra à son source ! Alors, trou dans l'ozone ou trou dans le Nom-du-Père, c'est du même ordre ! La solution écologique sera analytique et spirituelle ! Pour nous aider, le Saphir d'Auvergne est l'écriture d'une destinée. Il y a une mathématique qui vient structurer la structure. À nous d'entendre son sens.





' Le message gît dans sa différence même d’avec le code. '
Jacques Lacan   1901-1981
Les formations de l'inconscient  6 Nov 1957

' La littérature est une chose sérieuse.
La littérature est un sacerdoce.
Ce qu'il faut, c'est écrire une seule phrase vraie.
Écris la phrase la plus vraie que tu connaisses.
Il faut vouloir écrire comme Cézanne peint. '
Ernest Emingway   1899-1961

 








 


Haut de Page






35 'Sept' - PdF





Je n'irai pas chercher 'la faute cachée du père' qui fait autant angoisse que jouissance, mais je ressens toute la tristesse liée à la demande. Qu'a donc l'Ange, dans le sacrifice d'Isaac, à servir de désacralisateur du père, pour en faire Dieu ? N'est-ce pas pur retour de la représentation de la castration, retour d'un miroir féminin ? Voilà que j'ai besoin du poinçon pour écrire autre chose que du fantasme, où le sujet est lié à l'objet par le poinçon. C'est ce qui s'appelle le symbolique, quand on est capable de démonter la formule !

  ...

Tout rayon incident est à décomposer en spectre. Ce qui fait dire qu'on doit être prisme pour avoir accès à la lecture du texte. Longue vie au triangle ! On aurait pu en rester là, ça se serait fini par la mort. C'est clair ! Mais le piège veut que l'on y soit pour en sortir. On va finir par être un rayon incident pour aboutir en spectre ! Passage obligé par le prisme triangulaire. J'imagine qu'il y a un au-delà du code. Celui-ci n'est qu'un support. L'intention s'en sert, mais d'où vient-elle et où va-t-elle ?  N'est-elle pas de ce qui n'existe pas ? Cachée en tant que matière noire, elle aura vite fait de nous sortir, au meilleur escient.

' Nous devons donc envisager l'état présent de l'univers comme l'effet de son état antérieur
et comme la cause de celui qui va suivre.  '
Pierre-Simon de Laplace   1749 - 1827
Essai philosophique sur les probabilités

' L'angoisse est, dans l'affect du sujet,
ce qui ne trompe pas.
L'orgasme est en lui-même angoisse,
pour autant qu'à jamais
par une faille centrale
le désir est séparé de la jouissance. '
Jacques Lacan   1901 - 1981
Les Noms-du-Père - 20 Nov 1963






 

Livres disponibles en format A6 : 10 x 14,8 cm  -  60 p  -  Reliure grecquée, collée  -  Couverture plexiglas
Ensemble sous chemise cartonnée  -  9 aquarelles par livre  -  Exemplaires numérotés
Haut de Page



Plan du Site
© 
AW  2019
Contact